De nombreuses études scientifiques ont montré que la fréquence 448 kHz génère différents effets, tels que la normalisation de la fonction cellulaire, des effets régénérateurs, anti-inflammatoires, anti-algiques et anti-adipogènes.  Par ailleurs, des études in vitro ont révélé sa capacité à stimuler la prolifération des cellules souches*. Ces propriétés font d’INDIBA Deep Care l’une des technologies les plus polyvalentes dans le domaine médical.

Les bénéfices d’INDIBA® Deep Care sont obtenus grâce à la mobilisation ionique. INDIBA stimule les tissus au moyen d’un courant électrique à une vitesse très précise (448.000 fois par seconde) – 448 kHz. Les ions positifs et négatifs de nos tissus et de la matrice intracellulaire interagissent de façon à ce que les cellules en déséquilibre électrique au moment de la lésion tissulaire rétablissent leur potentiel de membrane (potentiel électrique).

La cellule accélère son métabolisme, ce qui entraîne une augmentation de la demande en oxygène, en nutriments et en acides aminés.  Cet effet stimule le flux sanguin en augmentant la microcirculation dans la zone traitée. Les cellules sont ainsi réactivées, le tissu est hydraté et les fibroblastes sont stimulés pour générer le collagène nécessaire à la réparation du tissu endommagé. Ce processus global de biostimulation, ne nécessitant pas d’augmentation de la température des tissus, n’endommage pas les tissus pendant le processus.

Preuves cliniques

La collaboration avec de prestigieuses universités, hôpitaux et centres de recherche à travers le monde a conduit à plus de 300 références scientifiques d’INDIBA® et a généré des articles indexés, thèses et mémoires qui prouvent l’efficacité et la sûreté du système Proionic®. Les recherches confirment que l’utilisation de la fréquence à 448 kHz, engendrent trois effets : sub-thermie (biostimulation), thermie (vascularisation) et hyperthermie (hyperactivation) et leurs résultats : amélioration de la régénération des tissus, augmentation du trophisme cellulaire et amélioration de la synthèse collagène-élastine.

(Veltia Clínica & SPA, Clínica Integral de Salud y Belleza, Mexico)

Cas clinique

Abdominoplastie et liposuccion avec inflammation, œdème et fibrose associés. La cicatrice présente des signes d’hypertrophie.

Après 8 séances de traitement (2 par semaine), la cicatrisation est observée, les cicatrices hypertrophiques diminuent. La surface dermique est homogénéisée et les plis cutanés disparaissent suite aux sutures.

(Centre Médical Cosmétique María José Sánchez, Villena, Alicante)

Cas clinique

Correction de la revascularisation de la greffe de peau sur le dessus de l’index de la main droite après 7 séances de traitement.

(MT Meler, Barcelone)

Cas clinique

Patient de 26 ans atteint d’un lipome au niveau de l’omoplate gauche.

Après 5 séances d’INDIBA (3 par semaine), le lipome n’est plus visible.

(Cas INDIBA, SA)

Cas clinique

Pied diabétique avec tissu nécrotique au niveau du premier orteil du pied droit, avant l’opération.

Il a été décidé de reporter l’amputation et d’établir une cure de séances quotidiennes avec INDIBA.
Après trois mois de traitement, l’amputation est évitée.