fbpx

INDIBA, inventeur de la tecarthérapie

La radiofréquence été découverte par deux français au 19ème siècle pour réchauffer des tissus humains (Arsène d’ARSONVAL et son fidèle assistant… ils pensaient qu’ils allaient mourir !). Ils ont découvert que l’utilisation d’un ampèremètre produisait une sensation de chaleur. Par la suite,Tesla et Hertz ont continué à expérimenter dans ce sens.

En 1983, les scientifiques ont étudié les courants électromagnétiques de radiofréquence en thérapeutique. Ils ont créé le tout premier appareil de tecar ou tecarthérapie. Pour plus de précisions, INDIBA et la communauté scientifique l’appellent maintenant CRET (Transfert Electrique Capacitif Résistif).

Sur la base de recherches scientifiques, INDIBA a développé sa technologie initiale avec une fréquence de 0.5 mHz, et s’est spécialisé jusqu’à 448 kHz, la fréquence la plus efficace pour les cellules. 

De nombreuses recherches scientifiques sur la technologie INDIBA

Depuis plus de 19 ans, le département bio-électro-magnétique de l’Hôpital « Ramón y Cajal » Madrid fait de la recherche moléculaire publie de nombreux articles. En effet, les chercheurs ont établi la fréquence optimale de 448 kHz en examinant les cellules souches, les cellules humaines saines et les cellules cancéreuses. Cette importante recherche a démontré la différenciation des cellules souches et les effets liés aux cellules cancéreuses, prouvant la sécurité et l’innocuité de la biostimulation cellulaire d’INDIBA à 448kHz (Hernandez-Bule et al 2014a,b, 2017).

Depuis plus de 35 ans, nous perfectionnons la technologie INDIBA. Le tout dernier appareil CT a la fréquence la plus stable et précise Il est aussi doté de la modulation continue. Ces deux caractéristiques permettent un traitement encore plus efficace des blessures aiguës lorsqu’il est impératif que les tissus ne soient pas chauffés. (Feibal et Fast 1976, Wallace et al 1979).

Pour les indications aiguës et chroniques

Dans les affections aiguës et chroniques, la biostimulation d’INDIBA est associée à un effet thermique profond qui dure plus de 45 minutes (Kumaran et Watson 2015) et augmente significativement le débit et le volume sanguin profond (Kumaran et Watson 2018). Cela apporte les nutriments et l’oxygène, et fournit l’énergie nécessaire pour stimuler la réparation dans les tissus.

Quelques exemples d’utilisation :
  • Tendinopathie (achille, épaule, genou…)
  • Arthrose, ostéoarthrose
  • Post-chirurgie
  • Déchirures, lésions musculaires
  • Entorses
  • Fractures
  • Douleurs
  • Lombalgie, cervicalgie

L’association de votre thérapie manuelle et de la technologie INDIBA

INDIBA peut être utilisé indépendamment, mais aussi être intégré à votre thérapie manuelle (pendant le massage ou avec les mobilisations actives et passives).

Grâce à des recherches scientifiques publiées, nous sommes l’appareil de radiofréquence le plus fiable. Aucune autre entreprise n’a autant de preuves que la nôtre. Les thérapeutes et leurs patients peuvent être entièrement rassurés sur la sécurité et la performance de notre technologie.

Etudes scientifiques en cours

Des études sont en permanence en cours dans les universités suivantes et ont produit des thèses, doctorats sur les technologies INDIBA® :

  • Université européenne Chypre (Nicosie, Chypre)
  • Université du Hertfordshire (Hatfield, Royaume-Uni)
  • Université Konkuk (Séoul, Corée)
  • Université Oxford (Oxford, Royaume-Uni)
  • Sapienza Universitá di Roma (Rome, Italie)
  • Université Autónoma de Madrid (Madrid, Espagne)
  • Université CEU Cardenal Herrera (Elche, Espagne)
  • Université de Alcalá (Alcalá de Henares, Espagne)
  • Université de Córdoba (Córdoba, Espagne)
  • Université FASTA (Buenos Aires, Argentine) Espagne)
  • Université Bari Aldo Moro (Bari, Italie)
  • Université Firenze (Florence, Italie)
  • Université Padova (Padova, Italie)
  • Université Barcelona (Bellaterra, Espagne)
  • Université Pompeu Fabra (Barcelona, Espagne)
  • Université Rovira i Virgili (Reus, Espagne)
  • Université Western Greece (Patra, Grèce)

Recherche

Prolifération des cellules souches dérivées de cellules adipeuses (in vitro)

Le traitement avec un stimulus électrique à 448 kHz a augmenté le collagène spécifique du cartilage de type II de 51 % et les glycosaminoglycanes de 20 % par rapport au groupe témoin.

Hernández-Bule ML, María Trillo Á, Martínez-García MÁ, Abilahoud C, Úbeda A (2017) Chondrogenic Differentiation of Adipose-Derived Stem Cells by Radiofrequency Electric Stimulation. J Stem Cell Res Ther 7 : 407

Recherche

Amélioration de la douleur et la fonction dans l’ostéoarthrose RCT

4 semaines de traitement INDIBA avec exercices (groupes témoins et placebo) et suivi 3 mois plus tard.

Le groupe traité par INDIBA présentait une réduction de 66 % de la douleur par rapport au début de l’étude et, après trois mois de suivi, la douleur était encore réduite de 45 %. Le groupe témoin était de 8 %.

La qualité de vie fonctionnelle a été mesurée par WOMAC ; diminution de 45 % du score à 4 semaines et de 38 % à 3 mois.

LIRE PLUS

Kumaran B, Watson T. Treatment using 448kHz capacitive resistive capacitive monopolar radiofrequency improves pain and function in patients with osteoarthritis of the knee joint : a randomised controlled trial. Physiothérapie (2017).

Recherche

Réponse du flux sanguin aux applications d’INDIBA

La réponse du flux cutané de 17 participants a montré un changement significatif dans le groupe traité par INDIBA par rapport au placebo et aux groupes témoins.

Kumaran B, Watson T. Capacitive resistive monopolar radiofrequency (CRMRF) therapy at 448kHz : localalised application significantly enhances and supports skin physiological responses. Congrès de la Conférence mondiale de physiothérapie 2015, Singapour ; 05/2015.